Les préparatifs des alliés

Pendant de longs mois, un débat sur la stratégie à adopter pour la reconquête de l’Europe divisa Britanniques et Américains. Les premiers, plus attirés par des opérations périphériques en Méditerranée, imposèrent dans un premier temps leur point de vue : d’où la série de débarquements en Afrique du nord (novembre 1942), en Sicile (juillet 1943) puis dans le sud de l’Italie (septembre 1943).

Les Américains, partisans d’une attaque plus directe contre l’Allemagne, préconisaient un assaut trans-Manche. En échange de leurs concessions au sujet de l’Italie, ils obtinrent l’accord de leur alliés au début de l’année 1943. Un état-major, le COSSAC, dirigé par le général britannique Morgan, fut alors chargé de planifier l’opération pour 1944.

Il restait à décider de la date et du lieu du débarquement, tout en s’attelant à résoudre de multiples problèmes matériels et en s’efforçant de maintenir les Allemands dans l’ignorance des projets exacts des Alliés.